Navigation – Plan du site
Dossier

Innovation et Histoire. Une critique philosophique

Innovation and History. A philosophical criticism
Thierry Ménissier
p. 47-59

Résumés

Dans cet article, nous entendons développer une ana­lyse philosophique de la notion d’innovation à partir de la caractérisation de ses éléments distinctifs et de sa qualification comme idée historique, en référence aux cadres de l’Histoire et du progrès telle que la modernité les a constitués. De là procède une critique de l’innovation telle qu’elle est employée aujourd’hui en dehors de la sphère technologico-économique pour la qualification de laquelle elle a été conçue. On en déduit certaines conséquences quant au rapport des sociétés contemporaines à l’Histoire, avant d’exami­ner à quelles conditions il est possible de requalifier ce concept dans une optique politique adaptée à la situation de sociétés à la fois post-progressistes et confrontées à la nécessité de réinventer leur futur.

Haut de page
Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2020.
Consulter cet article

Plan

Introduction : « Innovation », quelle sorte de changement ?
L’innovation comme pointe avancée de l’esprit moderne
L’innovation, paradigme pour une modernité affolée
Le risque d’« aliénation de l’Histoire » en régime d’innovation
Se redonner une Histoire grâce aux modes de génération de l’innovation

Aperçu du texte

Introduction : « Innovation », quelle sorte de changement ?

Envisagée de manière générale, l’innovation constitue une catégorie intellectuelle employée pour signifier le changement mélioratif. En­tendue de manière plus précise, elle désigne la dynamique économique qui s’exprime dans les sociétés libérales via la production d’objets et la conception de services nouveaux soumis à l’offre commerciale et créateurs de valeur ; cette acception est elle-même déterminée par l’invention technologique corrélée à l’adoption par les consommateurs des objets et des ser­vices produits grâce à l’émergence continue de nouveaux outils, procédés et méthodes. Ces deux sens de la notion se sont imposés dans le contexte des sociétés de haute technologie, à savoir, dans des ensembles où les instruments et les dispositifs très perfectionnés, intégrant un très haut degré de la connaissance scientifique disponible, sont mis au service du plus grand nombre (même des usagers peu à même d’en comprendre le fonct...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Thierry Ménissier, « Innovation et Histoire. Une critique philosophique », Quaderni, 91 | 2016, 47-59.

Référence électronique

Thierry Ménissier, « Innovation et Histoire. Une critique philosophique », Quaderni [En ligne], 91 | automne 2016, mis en ligne le 05 octobre 2018, consulté le 22 mars 2017. URL : http://quaderni.revues.org/1009 ; DOI : 10.4000/quaderni.1009

Haut de page

Auteur

Thierry Ménissier

Université Grenoble Alpes
Équipe de recherche Philosophie, Pratiques & Langages.

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Fondation Maison des sciences de l’homme
  • Revues.org