Navigation – Plan du site
Dossier

Questioning the common sense of creativity and innovation through Deleuzian thought

Emma Jeanes
p. 79-91

Résumés

Cet article s’appuie sur les travaux de Gilles Deleuze afin de remettre en cause le discours sur la créativité. Il a son origine dans l’attention toujours croissante portée à la recherche de solutions créatives et innovantes pour satisfaire les besoins et les désirs de la société, un récit devenu si omniprésent et un tel lieu commun qu’il risque d’être accepté sans discussion. On approfondit les idées de Deleuze qui indiquent que nous avons besoin de repenser ce que signifie être créatif et inno-vant, et on interroge la territorialisation habituelle de ce discours. On examine les conséquences de cette rhétorique et de cette activité, en les reliant plus particulièrement à la politique et au capitalisme. Bien que Deleuze ne propose pas de réponse simple, sa critique de ce qu’il appelle l’image problématique (mais dogmatique) de la pensée met à mal nos hypo­thèses et insiste sur la nécessité de considérer la genèse de notre pensée. En soulevant nous-mêmes la question de savoir d’où vient cette pensée, nous comprenons que bon nombre des problèmes que l’on essaye de résoudre et des valeurs en fonction desquelles nous travaillons, nous sont donnés « tout faits », ce qui nous conduit à travailler en fonction de ce que l’on sait et de ce que l’on reconnait. Ce qui inhibe notre véritable potentiel créatif et d’innovation.

Haut de page
Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2020.
Consulter cet article

Plan

Be the change !
What is the alternative ? What is difference ?
Challenging presuppositions
Recognition
Putting thinking into thought – rethinking problems.
Creativity and its (destructive) consequences
Common sense? Or “be the artist!”

Aperçu du texte

The drive for creativity remains dominant in our society as it underpins our desire for inno­vation. We rely on creativity as the means to save us from ourselves by finding innovative solutions to otherwise intractable problems such as climate change. Creativity is thus essential to our survival as well as central to our economy. Indeed we now have the creative or cultural in­dustries (Hesmondhalgh, 2002) with the creative classes being seen as the key economic resource (Florida, 2002). Creativity and innovation has become big business. But what is this creativity we speak of ? And what makes it creative ? As with most things, we recognize a thing as ‘this thing’ because it resembles something we are already know to be ‘one of those things’. Creativity is thus recognized as creativity because it looks, acts and appears to be creative – just like all the other creative acts that we’ve identified as such – but this doesn’t give us the genesis of the idea. This raises two important con...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Emma Jeanes, « Questioning the common sense of creativity and innovation through Deleuzian thought », Quaderni, 91 | 2016, 79-91.

Référence électronique

Emma Jeanes, « Questioning the common sense of creativity and innovation through Deleuzian thought », Quaderni [En ligne], 91 | Automne 2016, mis en ligne le 05 octobre 2018, consulté le 23 octobre 2017. URL : http://quaderni.revues.org/1013 ; DOI : 10.4000/quaderni.1013

Haut de page

Auteur

Emma Jeanes

University of Exeter, UK

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Fondation Maison des sciences de l’homme
  • Revues.org