Navigation – Plan du site
Dossier

Le "charisme de fonction" de l’artiste à l’école ? Retour sur la construction et les effets d’une hypothèse

Nathalie Montoya
p. 37-48

Résumés

À l’intersection des politiques éducatives et des poli¬tiques culturelles, l’éducation artistique et culturelle (EAC) désigne l’ambition d’œuvrer à la démocrati-sation de l’art et culture par la mise en place de projets au sein des établissements scolaires. Ce domaine de l’action publique s’est développé depuis maintenant une quarantaine d’années de façon irrégulière, à grands coups d’avancées et de reculs, malgré la pérennité des discours et des arguments visant à l’installer durable¬ment. À partir de l’analyse des textes et des discours et à travers des enquêtes de terrain, cet article interroge un principe constamment réaffirmé, faisant de l’inter¬vention d’artistes professionnels un pilier essentiel des politiques mises en œuvres. Il s’agit de questionner à la fois la spécificité des apports des artistes, tels qu’ils sont perçus par l’ensemble des acteurs, et les effets produits par le caractère particulièrement marqué et récurrent de leur valorisation.

Haut de page
Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

L’éducation artistique et culturelle : un projet qui s’est imposé autour de la figure de l’artiste charismatique
Des dispositifs d’éducation artistique et culturelle construits autour de l’hypothèse d’une efficacité propre à la présence de l’artiste professionnel
Les effets inattendus d’une hypothèse
Conclusion

Aperçu du texte

L’histoire sinueuse de l’éducation artistique et culturelle (EAC) en France semble avoir atteint une nouvelle étape. Le terme désigne l’ambition de contribuer au processus de démocratisation culturelle par la mise en place de projets liés à l’art et à la culture avec des enfants et des adolescents, au sein des établissements scolaires. Après une première période durant laquelle ce projet a été avant tout celui de quelques mili­tants (enseignants, artistes, professionnels de la culture), l’EAC a fait l’objet dans le courant des années 2000 d’un processus d’institutionnalisation paradoxale, à la faveur de débats publics sans cesses relancés, d’initiatives territoriales, d’expérimentations locales et de quelques programmes réalisés à l’échelle nationale. Si les moyens financiers qui y sont consacrés sont aujourd’hui encore relativement limités, les études et les recherches sur l’EAC se multiplient, et les analyses sont de plus en plus soucieuses de restituer la complexité des expérienc...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Nathalie Montoya, « Le "charisme de fonction" de l’artiste à l’école ? Retour sur la construction et les effets d’une hypothèse », Quaderni, 92 | 2017, 37-48.

Référence électronique

Nathalie Montoya, « Le "charisme de fonction" de l’artiste à l’école ? Retour sur la construction et les effets d’une hypothèse », Quaderni [En ligne], 92 | Hiver 2016-2017, mis en ligne le 05 mars 2019, consulté le 22 août 2017. URL : http://quaderni.revues.org/1035 ; DOI : 10.4000/quaderni.1035

Haut de page

Auteur

Nathalie Montoya

Maître de conférences,
Université Paris 7

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Fondation Maison des sciences de l’homme
  • Revues.org