Navigation – Plan du site
Dossier

La réflexivité communicationnelle, processus facilitant la construction d’une autorité dans les espaces médiatisés participatifs

Marion Rollandin
p. 53-61

Résumés

L’objet de cet article est de saisir les conditions de construction de l’autorité dans des espaces médiatisés participatifs tels que les jeux multijoueurs en ligne ou les forums de discussion. Cette construction de l’autorité s’avère complexe dans ces espaces. En effet, ils présentent un paradoxe : ils donnent de nombreuses occasions d’interaction tout en facilitant les refus d’amorce des échanges et l’exclusion. Nous montrons que chaque individu qui s’engage dans un projet de construction de l’autorité développe un processus appelé la réflexivité communicationnelle. D’une part, ce processus permet aux usagers de déterminer quel comportement adopter pour augmenter leurs chances d’être acceptés par les autres usagers en tant que partenaires de l’échange. D’autre part, il favorise l’élaboration de tactiques facilitant la reconnaissance de l’expertise chez chaque personne désirant partager un savoir sur l’activité ou la communication.

Haut de page
Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

Être légitime à communiquer dans les espaces médiatisés informatisés
Être reconnu comme expert, légitime à partager ses savoirs

Aperçu du texte

Les dispositifs médiatisés informatisés permettent l’interaction avec d’autres usagers. En offrant des espaces d’énonciation en ligne, ils sont porteurs d’une promesse d’opportunité de communication à tout moment grâce au grand nombre potentiel d’interlocuteurs et aux outils de communication utilisables quand on le désire. Or, ces opportunités s’avèrent difficiles à saisir en raison des spécificités de la communication médiatisée : les corps des utilisateurs restant dans l’ombre rendent l’amorce d’interaction difficile. Ne pas savoir qui est la personne derrière l’écran, ne pas voir ses réactions et ne pas avoir à soutenir son regard facilite le refus d’un échange ou facilite sa rupture. Cela est accentué dans les dispositifs qui permettent l’usage d’un pseudonyme, protégeant ainsi l’identité sociale, ce qui concourt à complexifier le développement d’une sociabilité sur le long terme. Dans ce contexte, mener à bien un projet de construction d’une autorité devient difficile. L’autori...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Marion Rollandin, « La réflexivité communicationnelle, processus facilitant la construction d’une autorité dans les espaces médiatisés participatifs », Quaderni, 93 | 2017, 53-61.

Référence électronique

Marion Rollandin, « La réflexivité communicationnelle, processus facilitant la construction d’une autorité dans les espaces médiatisés participatifs », Quaderni [En ligne], 93 | Printemps 2017, mis en ligne le 05 mai 2019, consulté le 17 août 2017. URL : http://quaderni.revues.org/1076 ; DOI : 10.4000/quaderni.1076

Haut de page

Auteur

Marion Rollandin

GRIPIC/Celsa Paris-Sorbonne

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Fondation Maison des sciences de l’homme
  • Revues.org