Navigation – Plan du site
Dossier

Avant-propos

Patrick Germain-Thomas
p. 5-9
Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2018.
Consulter cet article

Aperçu du texte

Jusqu’aux années 1960 en France, la danse classique jouit d’un monopole en termes de légitimité artistique et de financements publics. L’aide de l’État se concentre sur l’Opéra de Paris et il n’apporte qu’une contribution limitée à l’activité des autres troupes de ballet intégrées dans les maisons d’opéras municipales. Après l’apparition triomphale d’Isadora Duncan, la danseuse aux pieds nus, c’est surtout l’héritage des Ballets russes qui incarne la modernité et l’innovation artistique dans le domaine chorégra­phique durant la première moitié du XXe siècle. Dans les années 1970, la reconnaissance de la danse contemporaine comme une catégorie à part entière de l’action publique constitue un véritable tournant de la politique chorégraphique. L’intitulé « danse contemporaine » désigne alors un ensemble de démarches artistiques qui revendiquent à la fois une reconnaissance artis­tique et une émancipation par rapport aux codes académiques. Ces démarches s’intègrent dans un mouvement d’e...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Patrick Germain-Thomas, « Avant-propos », Quaderni, 83 | 2014, 5-9.

Référence électronique

Patrick Germain-Thomas, « Avant-propos », Quaderni [En ligne], 83 | Hiver 2013-2014, mis en ligne le 01 janvier 2016, consulté le 23 août 2017. URL : http://quaderni.revues.org/759

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Fondation Maison des sciences de l’homme
  • Revues.org