Navigation – Plan du site
Politique

La planète en héritage : point de vue cybernétique

The planet as our heritage : a cybernetical viewpoint
Mathieu Blesson
p. 91-100

Résumés

Malgré un certain nombre de convictions acquises après la Seconde guerre mondiale, la révolution écologique n’a pas vraiment encore eu lieu, si par révolution, il faut entendre un mouvement circulaire dont le point de départ et d’arrivée serait à chaque fois le même. À la différence que l’écologie d’aujourd’hui a changé de visage par rapport à hier. L’histoire est ainsi faite que le XXe siècle reste à ce jour le plus meurtrier que l’homme ait jamais connu. À charge aux générations futures de tirer les conséquences anthropologiques qui, manifestement, s’imposent. Et sur ce point, l’apport de la cybernétique est considérable en ce sens qu’elle est une modélisation de la relation entre les éléments d’un système à l’intérieur duquel la place de l’homme est peu à peu rediscutée, passant ainsi d’un modèle anthropocentrique à une perspective holistique où le tout serait supérieur à la somme des parties.

Haut de page
Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2018.
Consulter cet article

Plan

La naissance de la Beat Generation : un symptôme révélateur
Un nouveau rapport homme-machine
De la révolution cybernétique
Épilogue

Aperçu du texte

Quoique récente, la prise de conscience écologique semble aujourd’hui cristalliser un grand nombre des inquiétudes liées à la peur du lendemain. Du reste, ceux qui veulent sauver la planète n’ont plus besoin de se cacher pour parler. Au nom de la science – de celle qui rattrape les erreurs du passé –, les défenseurs de la nature s’autorisent à dire tout haut ce qu’il faut faire pour éviter que le pire ne se produise à nouveau, pour le bien des générations futures.

La naissance de la Beat Generation : un symptôme révélateur

Souvenons-nous, une fois passé le traumatisme de la Seconde guerre mondiale, ici ou là, tout est à reconstruire. Ainsi était-il difficile dans ces conditions de croire en quelque chose. Et la jeunesse américaine, symbole de cette génération d’après-guerre rejetant les valeurs traditionnelles, n’échappe pas à la règle. À la différence de leurs aînés, ils n’ont aucun rêve, aucun désir, aucun avenir. Ils n’attendent rien de cette société matérialiste et la société n’...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Mathieu Blesson, « La planète en héritage : point de vue cybernétique  », Quaderni, 83 | 2014, 91-100.

Référence électronique

Mathieu Blesson, « La planète en héritage : point de vue cybernétique  », Quaderni [En ligne], 83 | Hiver 2013-2014, mis en ligne le 01 janvier 2016, consulté le 22 août 2017. URL : http://quaderni.revues.org/770 ; DOI : 10.4000/quaderni.770

Haut de page

Auteur

Mathieu Blesson

Docteur en psycho­pathologie et psychanalyse
UFR études psychanalytiques CRPMS - Université Paris 7

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Fondation Maison des sciences de l’homme
  • Revues.org