Navigation – Plan du site
Dossier

La régulation de la qualité dans le secteur de la santé

Elina Weckert et Hugo Bertillot
p. 39-52

Résumés

Longtemps, la nature des savoirs médicaux et l’orga­nisation de leur profession ont permis aux médecins d’échapper, dans une large mesure, à toute forme de contrôle extérieur. Pourtant, au cours des deux der­nières décennies, l’évaluation de la qualité des soins, en s’institutionnalisant, est venue progressivement remettre en question cette autonomie médicale. Au tournant des années 2000, de nombreux pays indus­trialisés ont franchi une nouvelle étape en ce sens, en introduisant des indicateurs pour évaluer la qualité des pratiques médicales. À partir d’une enquête qualitative permettant de comparer les formes prises par cette dynamique dans deux contextes institutionnels bien différents (Allemagne et France), cet article s’attache à qualifier les ressorts de la diffusion de tels dispositifs d’évaluation, et leurs effets sur l’autonomie profession­nelle des médecins.

Haut de page
Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2018.
Consulter cet article

Plan

L’introduction d’indicateurs de qualité dans les systèmes de soins : la fin de l’autocontrôle de la profession médicale ?
Les origines des indicateurs de qualité en Allemagne et en France
Une institutionnalisation des indicateurs fortement marquée par les contextes natio­naux
Les usages différenciés des indicateurs de qualité en France et en Allemagne
Conclusion

Aperçu du texte

L’introduction d’indicateurs de qualité dans les systèmes de soins : la fin de l’autocontrôle de la profession médicale ?

Au cours des deux dernières décennies, l’évalua­tion de la qualité des soins a gagné en importance. Cette évolution a remis en question une des princi­pales revendications des médecins – l’autonomie professionnelle. Cet article s’intéresse à l’effet de l’introduction des instruments d’évaluation de la qualité des soins sur l’autonomie professionnelle des médecins. Cette dynamique sera analy­sée à travers le cas des indicateurs de qualité, déployés au tournant des années 2000 dans les systèmes hospitaliers en Allemagne et en France.

L’autonomie professionnelle des médecins et les privilèges associés à ce statut ont fait, depuis plus d’un demi-siècle, l’objet d’analyses en sciences sociales. Selon Eliot Freidson, la source principale de l’autonomie professionnelle des médecins réside dans le contrôle de l’aspect technologique du travail (Freidson 1984). À sa suite, ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Elina Weckert et Hugo Bertillot, « La régulation de la qualité dans le secteur de la santé », Quaderni, 85 | 2014, 39-52.

Référence électronique

Elina Weckert et Hugo Bertillot, « La régulation de la qualité dans le secteur de la santé », Quaderni [En ligne], 85 | Automne 2014, mis en ligne le 05 octobre 2016, consulté le 26 mai 2017. URL : http://quaderni.revues.org/832 ; DOI : 10.4000/quaderni.832

Haut de page

Auteurs

Elina Weckert

Docteure en science politique
Université Paris Ouest Nanterre La Défense

Hugo Bertillot

Doctorant en sociologie
Sciences Po, Centre de sociologie des organisations (CSO)

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Fondation Maison des sciences de l’homme
  • Revues.org