Navigation – Plan du site
Dossier

Des administrations africaines paradoxales : entre pratiques locales plurales et régimes d’aide incertains

Dominique Darbon
p. 37-50

Résumés

Les administrations publiques des pays africains bénéficient de l’aide internationale depuis les indépendances. Pourtant, cette aide apparaît peu efficace, tandis que les partenaires au développement sont en concurrence pour influencer les modèles et les techniques à promouvoir. Les programmes de renforcement des capacités et d’appui aux politiques publiques sont pourtant nombreux et diversifiés. Avec ces programmes, c’est toute l’ambigüité du processus de construction de l’état et de la société en Afrique qui se révèle. Pris entre les visions modernistes des Etats développés ou des agences internationales et les contraintes du pouvoir, les programmes d’aide aux administrations hésitent sur les options à retenir et se réfugient derrière des solutions techniques. Dès lors l’aide internationale consacrée aux programmes de réforme du secteur public ne parvient pas à améliorer la gouvernance des Etats africains ce qui freine leur développement.

Haut de page
Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Plan

Une fragilité administrative fondée sur une production au quotidien de pratiques bureaucratiques erratiques
Des administrations en voie de domestication
Aide internationale et réforme de l’adminis­tration : ambigüités des politiques publiques externes
Le paradoxe de la production par les pratiques

Aperçu du texte

Les administrations publiques des pays africains bénéficient de nombreuses politiques d’aide internationales depuis les indépendances. Si tous les auteurs et toutes les organisations internationales s’accordent sur leur rôle primordial dans les processus de développement comme le montre la place importante des dispositifs institutionnels et des procédures administratives dans les ratings internationaux de gouvernance et d’efficacité managériale, ils ne cessent de diverger sur l’appréciation de leurs fonctions, de leur influence et sur les modèles et techniques à promouvoir. Les programmes d’aide au développement institutionnel et organisationnel, de renforcement des capacités et d’appui à la pro­duction des politiques publiques ont multiplié les cibles, les méthodes, les postures et les options techniques et financières sans paraître obtenir de résultats globaux et de long terme significatifs. Les interventions portant sur les grandes masses ou sur la qualité, sur les moyens et capa...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Dominique Darbon, « Des administrations africaines paradoxales : entre pratiques locales plurales et régimes d’aide incertains », Quaderni, 87 | 2015, 37-50.

Référence électronique

Dominique Darbon, « Des administrations africaines paradoxales : entre pratiques locales plurales et régimes d’aide incertains », Quaderni [En ligne], 87 | Printemps 2015, mis en ligne le 05 mai 2017, consulté le 26 avril 2017. URL : http://quaderni.revues.org/890 ; DOI : 10.4000/quaderni.890

Haut de page

Auteur

Dominique Darbon

Professeur de science politique et d’administration publique
Université de Bordeaux, Sciences Po Bordeaux,
Laboratoire Les Afriques dans le monde

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Fondation Maison des sciences de l’homme
  • Revues.org