Navigation – Plan du site
Dossier

L’appropriation de l’aide au développement : le cas de la coopération technique à la mise en place de politiques et d’instruments d’appui à l’innovation

Ownership of aid for development : a case study of technical co-operation regarding policies and instruments aimed at supporting innovation
Michel Lacave
p. 51-72

Résumés

La coopération technique dans ce domaine a pris une réelle importance à partir des années 1990, quand les parcs scientifiques et technologiques (PST) se sont multipliés dans les pays en développement et émergents, en lien avec la globalisation. Trois cas sont analysés : le Tecnoparque Internacional de Panamá, le technopole of Sousse (Tunisie), opérationnels respectivement depuis la fin des années 1990 et celle des années 2000, et deux projets de technopoles à Brazzaville and Pointe-Noire (Congo), lancés en 2012. L’appropriation ex ante (depuis le cahier des charges de l’étude de faisabilité jusqu’à la décision politique) requiert une décision politique claire à haut niveau et un consensus sur ce que l’on entend par innovation dans le contexte local. L’appropriation on going (durant la réalisation de l’étude) requiert la constitution d’une équipe locale ad hoc, la coordination entre les divers ministères concernés et entre les donors, ainsi que l’engagement du secteur privé. L’appropriation ex post réclame la présence d’une équipe professionnelle de gestion, avec la prolongation, si nécessaire, d’une mission d’experts extérieurs, la mise en place d’une politique d’appui à l’innovation, s’il n’y en a pas déjà, de façon à entrer dans un cercle vertueux conduisant à un « écosystème d’innovation », et la disponibilité d’instruments d’évaluation des résultats par rapport aux objectifs.

Haut de page
Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Plan

Politiques et instruments d’appui à l’innova­tion : les parcs scientifiques et technologiques (PST)
La diffusion du « modèle PST » dans les pays en développement ou émergents
La méthode : études de cas, grille d’analyse et évaluation de l’appropriation et de ses conditions
L’analyse : éléments clés du contexte
L’analyse : objectifs, conditions de mise en œuvre et profil des projets
Le niveau, la qualité et les conditions de l’appropriation : les leçons à tirer 
Appropriation « ex ante »
Appropriation « on going »
Appropriation « ex post »
Conclusion

Aperçu du texte

Le concept d’appropriation de l’aide au dé­veloppement a été généralisé et défini dans la Déclaration de Paris sur l’efficacité de l’aide au développement (2005) : « Les pays partenaires exercent une réelle maîtrise sur leurs politiques et stratégies de développement et assurent la coordination de l’action à l’appui du dévelop­pement ». Ce principe s’accompagne d’engage­ments de la part des pays partenaires comme de la part des donneurs. Les pays partenaires doivent être les premiers responsables de l’élaboration et de la mise en place des stratégies nationales de développement, traduire ces stratégies en « pro­grammes opérationnels intégrant une hiérarchi­sation des priorités » et assurer la coordination de l’aide de façon notamment à éviter les doubles emplois, tout en impliquant la société civile et le secteur privé. Les donneurs doivent respecter le principe d’alignement, en soutenant les stratégies décidées par les partenaires et les aider à renforcer leurs capacités pour assur...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Michel Lacave, « L’appropriation de l’aide au développement : le cas de la coopération technique à la mise en place de politiques et d’instruments d’appui à l’innovation », Quaderni, 87 | 2015, 51-72.

Référence électronique

Michel Lacave, « L’appropriation de l’aide au développement : le cas de la coopération technique à la mise en place de politiques et d’instruments d’appui à l’innovation », Quaderni [En ligne], 87 | Printemps 2015, mis en ligne le 05 mai 2017, consulté le 26 avril 2017. URL : http://quaderni.revues.org/892 ; DOI : 10.4000/quaderni.892

Haut de page

Auteur

Michel Lacave

Professeur des universités, consultant senior
Technopolis Group, www.technopolis-group.com

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Fondation Maison des sciences de l’homme
  • Revues.org