Navigation – Plan du site
Politique

Le marché des radicaux libres

Sur quelques conditions médiatiques de la posture « néo-réactionnaire »
Pascal Durand
p. 101-118

Résumés

Les années 1990-2000 ont été marquées, en France, par l’émergence d’un courant de pensée et d’une nébuleuse d’acteurs intellectuels rassemblés, depuis le pamphlet Le Rappel à l’ordre publié en 2002 par Daniel Lindenberg, sous l’étiquette des « nouveaux réactionnaires » – tels que Pascal Bruckner, Alain Finkielkraut, Philippe Muray, Jean Clair, Éric Zemmour, Michel Houellebecq, etc. Journalistes, romanciers, essayistes, chroniqueurs, philosophes, affichant une posture de refus à l’égard du politiquement correct, de la gauche morale et de la pensée unique, ils forment une sorte de personnage générique, composé de singularités en rupture apparente avec toute assignation sociologique. Les constituants de ce discours et de cette posture « néo-réactionnaires » commencent à faire l’objet d’une approche extérieure au champ polémique concerné. L’article entend y contribuer en mettant en lumière les transformations de l’espace journalistique et éditorial dont ce discours et cette posture tirent une part de leur virulence et de leur pouvoir de propagation.

Haut de page
Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Plan

De loin ou de près : deux points de vue
À droite toute ou la droite partout : reconfiguration du champ politique
L’eau et le poisson : le bain des médias autoréférentiels
Régressions à la radicalité : l’édition sous influence

Aperçu du texte

L’énorme succès de librairie obtenu par Éric Zemmour avec Le Suicide français, les polémiques ayant entouré l’élection d’Alain Finkielkraut à l’Académie, les mesures prises par un Robert Ménard élu à la mairie de Béziers avec le soutien du FN ou, plus récemment encore, les controverses déclenchées, avant même sa parution, par le sixième roman de Michel Houellebecq (Soumission) viennent de remettre à l’ordre du jour une « querelle » qui, depuis l’Enquête sur les nouveaux réactionnaires publiée par Daniel Lindenberg (2002), n’a cessé de se relancer en des contextes nouveaux. Pour médiocre qu’il soit apparu aux yeux de beaucoup, à commencer par ceux qu’il prenait pour cibles, ce bref essai n’en pointait pas moins quelques problématiques appelées à s’installer durablement sur la scène publique. Au nom d’une lutte contre la « gauche morale » et le « politiquement correct », les charges se sont en effet multipliées jusqu’à nos jours contre les effets de la « pensée 68 » et de la théorie c...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Pascal Durand, « Le marché des radicaux libres », Quaderni, 87 | 2015, 101-118.

Référence électronique

Pascal Durand, « Le marché des radicaux libres », Quaderni [En ligne], 87 | Printemps 2015, mis en ligne le 05 mai 2017, consulté le 26 avril 2017. URL : http://quaderni.revues.org/897 ; DOI : 10.4000/quaderni.897

Haut de page

Auteur

Pascal Durand

Université de Liège / LEMME

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Fondation Maison des sciences de l’homme
  • Revues.org