Navigation – Plan du site
Politique

Un récit métropolitain en construction au Perreux-sur-Marne

Bertrand Morvan
p. 87-101

Résumés

La réforme territoriale du 27 janvier 2014 aiderait à questionner, à nouveau, le sens de l’interpellation du pouvoir d’État et de la capitale, Paris, au Perreux-sur-Marne. Les communes périphériques de première couronne de la région parisienne devront définir leur avenir avec un plan local d’urbanisme. Elles devront composer, à l’horizon 2016, avec des nouvelles orientations métropolitaines. De nouvelles unités urbaines et des redécoupages territoriaux intercommunaux de plus grande ampleur seront les éléments envisagés. Nous faisons l’hypothèse qu’un questionnement radical, ouvert au jeu du monde (K. Axelos, 1979, 1991) doit être conservé dans toute la tension qu’il fait naître. Nous poursuivons ainsi, notre interrogation sur le sens d’une praxis des aménageurs et édiles accompagnant la phase cruciale mais incertaine, d’institutionnalisation des métropoles de janvier 2014 (B. Morvan, 2014, 2015). Cette perspective permettrait de s’ouvrir au récit urbain de l’édile. Notre orientation serait donc tournée vers l’appréciation d’un récit à portée symbolique pour compenser le contexte de fragmentation spatiale d’une totalité urbaine. Cette totalité ne nous paraît pas encore définie de façon stable (B. Morvan, 2014). Les réunions publiques organisées au Perreux-sur-Marne, pour l’instruction du P.A.D.D. (plan d’aménagement et de développement durable), permettraient d’identifier les éléments symboliques d’un récit à portée collective. Des « minorités actives » (S. Moscovici, 1972, 1978, 2002), suffisamment critiques des évolutions techniques prométhéennes, s’empareraient ou non du récit proposé par l’édile pour construire leur propre vision du monde. L’avenir incertain, de façon plus marquée qu’à l’époque de l’émergence du mouvement écologiste des années 70, ouvrirait à l’appel du « centre énigmatique du jeu du monde » où se situe l’« impensé » de nature poétique (K. Axelos, 2009, 2010). La limite incertaine d’une forme métropolitaine, avec des termes opposés et non conciliables, ouvre à ce qui manque : l’impensé d’une enquête infinie. Une philosophie critique de la technique et l’avenir d’une démocratie participative sont les termes futurs d’une telle enquête.

Haut de page
Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2020.
Consulter cet article

Plan

Les enjeux du projet de ville du Perreux selon la programmation politique et urbaine jusqu’à l’horizon 2016
La geste urbanistique du député maire lors de l’animation de réunions publiques au Perreux
Conclusion

Aperçu du texte

Le Perreux-sur-Marne, commune de 30 248 habitants de la banlieue Est de la région pari­sienne, a commencé, fin janvier 2015, une phase de concertation avec les habitants pour définir le nouveau plan local d’urbanisme (P.L.U.). Elle occupera plus d’une année de concertation. Une première phase préparatoire du P.A.D.D. (plan d’aménagement et de développement durable) suit le diagnostic territorial. En juillet 2014, 19 contrats territoriaux de développement illustrent le projet métropolitain. Ces contrats représentent des outils d’un processus d’institutionnalisation du local d’un « État-animateur » (P. Estèbe, J. Donzelot, 1994). Ils accompagne­ront de futurs redécoupages et de nouvelles intercommunalités en limite de première couronne parisienne. Les communes de cette périphérie devront en être parties prenantes, à l’horizon 2016, en parallèle d’une redéfinition de l’espace communal à l’aide de leur P.L.U.

Avec le projet de Grand Paris consacré par la loi du 27 janvier 2014 sur la mo...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Bertrand Morvan, « Un récit métropolitain en construction au Perreux-sur-Marne », Quaderni, 89 | 2016, 87-101.

Référence électronique

Bertrand Morvan, « Un récit métropolitain en construction au Perreux-sur-Marne », Quaderni [En ligne], 89 | Hiver 2015-2016, mis en ligne le 05 janvier 2018, consulté le 26 mai 2017. URL : http://quaderni.revues.org/961 ; DOI : 10.4000/quaderni.961

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Fondation Maison des sciences de l’homme
  • Revues.org